domenica 30 novembre 2008

1925


eu inca nu eram pe lumea asta
si tu erai deja la plaja
ca si acuma
ai plaja langa tine
si eu o am
la dracu...




mii si mii de kilometri
de distanta
de la plaja
si de tine

mult timp a trecut
fara sa fim impreuna
si nu mi-a facut nici un bine

dar cred ca simti
la fel ca mine
adica,
suntem mereu impreuna

la via dove ho vissuto


ai numerosi (:) visitatori del mio blog,
vorrei dire che la lingua che non é, né
italiano, né francese, né portoghese,
né spagnuolo,
è il rumeno.

Sto cercando di vedere se la mia memoria
funziona.

Quindi, cominciando con il 1931, poi 2008,
vedrete il rumeno, ogni tanto. Ne scrivero
altri che avranno l'anno.

apprentis assassins

de grossières ramures
de vilains signes
gribouillés
sur les murs
paroles stupides
sans aucun sens
ou plut^ot
de mauvais sang

xénophobie
pour moi
chose
incompréhensible

effacés de nuit
retrouvés
le lendemain

apprentis assassins

sabato 29 novembre 2008

vrai amour



s'effronder
en face
de l'amour




affronter
le jour à jour
de ce grand amour
c'est cela
le vrai amour

mon esprit résiste - illustration Dominique Landau


mon esprit
m'emporte
loin de l'endroit
où je me trouve



que je danse
que je pleure
ou je ris
le monde explose
malgré moi
de bien entendu
il s'en fout
que mon esprit
reste ici
ou disparaisse

eh, bien
je lui rends
la pareille
j'y suis
j'y reste

ici
ailleurs
mon esprit
résiste

laisse tomber


prendre tout à la lettre
non


épargne-toi
conseils et proverbes
verves inutiles

laisse tomber

venerdì 28 novembre 2008

2008 - Brasil - Italia

si acuma ca suntem
amandoi batrani
suntem cam la fel
de nebuni...






tu scrii
asa de bine
plin de dor
si nostalgie


eu incerc
sa fac ca tine
imposibil
mai bine raman
cu a mea neurastenie
fara nici un dor
nici nostalgie
si umplu peretii
de culori si linii

1931 - Bucuresti


amintirile tale
nu sunt aceleasi
ca ale mele
adevarul tau nu este
la fel ca adevarul meu
trebuie numai
sa nu uitam de cat timp
ne iubim
de mult timp

de cand eram mici

vaines paroles



enthousiasme humanitaire
oh oui,
mais vaines paroles
mieux se taire
et faire!


si j'étais jeune...

enfin...


je m'égare
dans la r^everie
sans poids
ni froid

- enfin -


ne me dérobe point
à la belle humeur
enjouée
que
m'apporte
le bonheur

son heure
à sonné

giovedì 27 novembre 2008

quelque chose...


quelque chose
n'est pas
n'importe quoi

un sentiment localisé
une sensation dèterminée
est à l'origine
de toutes choses


sans le vouloir
sans les voir
sans y pourvoir
en un instant
explose
un éclair
par une voie
ignorée
tout à coup
on entend
une voix

ce n'est pas moi

dr^ole d'idée


vaguer
dans le vide
découvrir
hors limites
l'univers
ne jamais
y arriver

dr^ole d'idée

mercoledì 26 novembre 2008

deux faces de la meme médaille




une maladresse
qui découvre
l'innocence
ou
la malice

serait-ce une sottise
croire que ce sont
deux faces de la m^eme médaille
que dalle...

assez p^ale
comme idée

véracité




un jour une image
est véridique
le lendemain
elle se raidit
se re-dit



et n'est plus du tout
aussi véridique

eh, bien
je trouve
tout cela
une fantastique
véracité
car
elle y est au- dedans
m^eme
de la contradiction

et gare a qui ose me contredire!

martedì 25 novembre 2008

ignorance


une présence
harcelante

me traverse
d'un voile
de paroles
mièvres
qui effacent
en ondées
scintillantes
l'instant
magique
d'une parenthèse
remplies d'averses
d'mages et d'idées

qui est-ce?

l'ignorance

vieille maison



elle éprouve pleins de frissons
en plus d'un plaisir étonné
à l'entrée de cette maison
- du déjà vu -

sa maison à Bucarest?



r^ve cauchemar
sors
ce n'est qu'une
autre vieille maison

lunedì 24 novembre 2008

pauvres papiers


et soudain le papier
se déchira

j'ai lutté en vain
avec t^ete doigts mains
pour continuer
à toucher caresser papiers
crayons et porte-plumes



et ne pas faire
comme tout le monde
malgré moi
hypnotisée
je l'ai acheté
ce machin magique
fascinant
mais trop logique



en face de nous
l'ordinateur
c'est lui
qui à présent
ordonne
paroles
et qui sait
un jour
nos idées

"virtuel"
parole d'ordre
aujourd'hui

horreur




ne puis plus
m'en passer

silence



horrible défaut
l'insistence
- mea culpa -


génère
l'indifférence
l'ennui
faute à qui?
à la distance

suivra
-donc-
une attente
en silence

l'ennui
- rien de pire -

domenica 23 novembre 2008

réalisme magique - illustration Dominique Landau



réalisme magique
étiquette simplement donnée
à une certaine peinture

je m'y refuse




réalisme magique
aucune contradiction
tout simplement
un refus d'abandonner
l'un ou l'autre
la vie est engloutie
par la magie
la réalité
est illuminée
par la fantaisie

sinon
comment faire
pour survivre

spectateur ou acteur - photo Dominique Landau



faut pas se h^ater
l'^age m^ur
arrive toujours





alors tant
qu'à faire
vis
en pleine intensité
tout ce que
tu vois
entends
sens
tristesses
et joies

le monde
est un thé^atre
à toi de choisir
d'^etre
spectateur ou acteur

parfois
il te semblera
faire
l'acrobate
sur une corde vacillante
au-dessus
d'un ^abime

tiens-toi droit
regarde devant toi
le tout est de risquer
et voilà
le tour est joué

sabato 22 novembre 2008

esprit chaviré





notre esprit
éssaye
de s'éteindre



effet
du temps
écoulé
coulé dans
la profondité
du passé
je souris
car au lieu
de s'éteindre
il s'étends!

car jamais sombré
juste un peu chaviré

aucun oubli
rien à regretter

venerdì 21 novembre 2008

la nausée




truc
machin
chose
- la nausée -




des mots
pour dire
un peu tout
ou rien du tout
et puis zut
cela dépend
de ton g^out
cela dépend
du temps qu'il fait
-j'ai la nausée -

j'suis à bout
plus aucun go^ut
ni pour les trucs
à bon g^out

la condition humaine- photo Dominique Landau


hormis la condition humaine
précaire de nos jours
la tension
l'attention

de notre conscience
admenttant
qu'elle existe
encore,
ne doit point nous emp^echer
de nager



- qui sait flotter -
......................




mais vivre, oui, vivre
ne pas se fondre
dans ce sentiment
d'impuissance
et indifférence

fléau de notre temps

giovedì 20 novembre 2008



désirs
sensations
impressions




en cet univers
aussi vaste
ne sont que
des vers
de terre
absorbés
englobés
engloutis
avec raison

car ne sont
qu'absurdes
vanités

laisons-les faire

mercoledì 19 novembre 2008

elle devint peintre- photos Dominique Landau




pour calmer ses nerfs
en fuite de la guerre


là voilà
qu'elle remplit
un tas de feuilles
avec des
lignes des signes
de tout genre
un certain air
d'esquisses?
mais non
des gribouillis, quoi!
sans queue ni t^ete

aucune idée
m^eme pas
d'imaginer
que sa main
l'ammènera
un jour
longtemps après
à faire beaucoup plus
que de simples gribouillis
rien à voir avec
ses nerfs d'antan

de vraies lignes
et lignes et lignes
et carrés
pleins de couleurs
à la recherche
d'équilibre
rythme harmomie



elle devint peintre

martedì 18 novembre 2008

élastiques




peut-on ^etre
entravé
par des élastiques
inexistants?




ils s'étendent
et se tendent
à n'en plus finir
se déchirent
et nous déchirent
au point nommé
par l'existence

à un autre point
nommé
par le destin
on succombe
dans un néant
échevelé
embrouillé
par d'autres élastiques

et ainsi
jusqu'à l'infini

lunedì 17 novembre 2008

logique?


les idées
ont une démarche particulière

un b^aton à la main
je tra^ine mon cerveau
dépourvu de logique

me trouve à la poursuite
de la logique

j'y cpmprends guère
j'erre comme naguère

et découvre aimer
naviguer dans l'illogique


quel ennui
^etre logique

son raisonnement
n'est souvent
qu'une dr^ole
de vérité
pour nous égarer

domenica 16 novembre 2008

incohérence


la cohérence
m'emmerde
l'incohérence
m'amuse



avec les imprévus
qu'elle provoque
et du à mon innée
incohérence
je danse
avec les souvenirs
d'aventures
souvent provoquées
par mon incontrolable
et joyeuse incohérence

surnaturel




aucun équilibre
malgré
le mouvement




qui la portait
sans hésiter
comme un somnambule
parmis les sentiers
profonds
du surnaturel
qui est là
sous notre nez
visible

elle le voit

t'es réveillée?

venerdì 14 novembre 2008

signes-symboles


im-perméable
imperméabilité


pression de tout part
et ainsi jusqu'à
n'en plus finir

pression haute
basse
impérméable
cause
pluie


imperméabilité
non à la pénétration


simple habilité
à m'amuser jouer
avec les paroles


qui donc me l'emp^eche
et je les p^eche
n'importe où

qui sait
si ainsi
pourrais-je
pénétrer



l'essence m^eme


de l'impénétrabilité



la perméabilité


l'expression
la signification


de ces magnifiques



énigmatiques
signes
symboles





les paroles

solution? - photo Dominique Landau


destin
hasard
fatalité
évolution
involution
révolution

tout
imprégné
d'un bizarre
exquis mystère

le temps et l'espace
glissent en libre arbitre
pour moi inexplicable

solution de continuité
infinie

giovedì 13 novembre 2008

toiles d'araignées - photos Dominique Landau




belle vieille
maison trop humide
abandonnée...





des toiles d'araignées
nagent en douceur
dans la pénombre
au-dessus de nos t^etes
affolées

inexplicable
peur des araignées

mais non,
touche pas
laisse-les
continuer
à tisser
pour attraper
j'éspère
au moins une
de ces horribles mouches vertes
qui ont leur habitat dans la merde



avant de partir
fais plut^ot
une belle photo



tant que leurs
tissages,
vraies
oeuvres d'art
ne s'envolent
autre part